Cuit ou cru?

 

En période estivale, on a tendance à se ruer sur le froid et le cru. Ce n’est pourtant pas la panacée. L’effort énergétique mis en jeu pour l’assimilation de ce type d’aliment s’avère coûteux pour l’organisme. La dégradation d’aliments cuits préalablement lui est plus aisée.

Le froid peut même aller jusqu’à provoquer des mini chocs thermiques. La sagesse reste dans le compromis en misant sur des produits de saison que l’on cuit rapidement, quitte à les refroidir par la suite.

 

Related Posts

 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment

 

You must be logged in to post a comment.